Monday, February 05, 2007

L'année du Lapin



- Vous comprenez, docteur, j'étais très jeune quand j'ai vu Sacré Grall pour la première fois. Vous vous souvenez de la scène avec la Bête de Caerbannog?
- What, behind the rabbit?
- It IS the rabbit!
- You silly sod.

Ce fut ma dernière conversation avec un psy. Peu importe, après tout, mon cerveau va très bien comme ça - j'ai juste une envie délirante de vous parler de lapins. Ce qu'aucun psy n'a compris, c'est que le lapin n'est pas n'importe quel animal, pas un vulgaire machin rongeur. Alors imaginez ma stupeur lorsque j'ai entendu parler d'un groupe qui s'appelait Lapin Machin. Ca sentait l’oxymore à plein nez. Examinons un peu la bête.

Lapin Machin est un animal à trois têtes, ou parfois quatre. Sa présence a d'abord été signalée dans la cave d'un bar du 11e, à l'occasion des open-mics du Pop In. Mais le lapin ne se laissait pas enfermer, il a commencé à ronger d'autres scènes jusqu'au soir où on l'a vu, Cécile et moi. Heureusement qu'on était deux, sinon je penserais que j'avais rêvé ce truc-là. C'était au festival Mo'Fo, le 29 juin dernier. On est restés éblouis. On avait vu un truc auquel on ne s’attendait pas, une sorte de cadeau surprise rien que pour nous.

Vous aussi, vous avez droit à un cadeau. J'aurais juste envie de vous dire qu'il faut les voir absolument – chut, ça reste un secret entre nous, hein? Fais moi confiance, viens. Vous auriez l'effet de surprise, vous sauteriez dans tous les sens et vous en sortiriez heureux et euphoriques pour plusieurs jours. Seulement voilà, on écrit sur un blog, il faut mettre des mots là-dessus. C'est con, hein? Oui mais bon, on s'y colle.

Lapin Machin, c’est un trio qu'on peut classer vite fait dans l'antifolk, si on n'a que ça à faire. Ce serait dommage. Vous risqueriez de vous dire "Moldy Peaches et compagnie, ok, je connais ça". Ben oui, mais Lapin Machin c'est autre chose. C'est juste un des groupes les plus joyeux et débridés qu'on puisse voir sur une scène en ce moment. Du DIY intégral, une batterie en carton, des guitares et une basse un peu cheap, un mégaphone et d'autres trucs ici et là. Un joyeux bordel, à vrai dire. Et ça suffit pour faire un groupe: des morceaux qui tiennent la route joués par des trois gamins cinglés. C'est ce que j'appelle un groupe punk: un groupe qui se fout de "ce qu'il faudrait faire". Des punks joyeux qui mettent leur vie en musique. J’ai pris l’habitude de les voir jouer et je n’ai pas d’autres mots que ça: je les aime. Violette Lapin a l'air de vivre sur un autre rythme, un peu plus rapide que tout le monde. Joe Lapin a l’air de se foutre d'avoir une voix un peu bizarre (après tout, est-ce que Frank Black chante "comme il faut"?). Mika a juste l'air un peu out of this world, et tant mieux. Vous lâchez les trois sur une scène, et sous vos yeux ébahis: woooaaaaaaahhhooouuuyyyeeaaaahhhhh!!! Ces trois-là sont beaux à voir. Spontanés, intenables, sincères et vraiment touchants. Je les aime.


Comme d'habitude, on vous propose trois morceaux:

Lapin Machin - I Don't Even Even Know Why

Lapin Machin - Old Stories

Lapin Machin - So Freaky (l'hymne de notre été 2006, si vous voulez savoir)

On pourrait vous mettre tout l'album. Un joli album en carton réalisé à la main, disponible à Ground Zéro (12 rue Crussol, Paris 11) ou à leurs concerts. Et ça tombe bien (whaou, il est bien foutu ce blog), ils jouent deux fois cette semaine: le mardi 6 février à la Flèche d'Or et le jeudi 8 février au Pop In.

Le concert du Pop In est annoncé comme le premier anniversaire de Lapin Machin. Alors voilà, puisqu'on est dans le DIY, bricolons un calendrier à nous: je proclame l'année du Lapin. Ca durera aussi longtemps que j'aimerai ce groupe. Comme c'est parti, ça peut durer un moment.


Petit bonus de bonheur: concert à emporter sur la Blogothèque. Merci à eux d’avoir fait ça.

2 Comments:

Blogger Barz said...

Arf, la semaine de mon tour de France... Le 6 à Lyon, le 8 à Nantes...

Mais en tout cas, merci pour les news.

Kiss off

3:17 AM  
Blogger Rom' said...

yes la blogothèque un carton merci

4:10 PM  

Post a Comment

<< Home