Friday, April 27, 2007

Le comité de rédaction



Tout les lundis matin, c'est la même effervescence dans les locaux de Black Candy. Les cravates se resserrent jusqu'à l'étranglement, les narines se repoudrent et les dossiers frétillent avant la réunion hebdomadaire, ces trois heures pendant lesquelles sont âprement débattus les grandes orientations de ce blog, le planning des mises à jour, les...

Hum.

Pas très crédible, hein?

C'est ce que je me disais aussi.


Bon, puisque vous voulez tout savoir sur la petite cuisine interne, vous en mourrez d'envie, je sais... Il y a un mois, Cécile me dit "je sais pas si t'as vu mais Mélanie part en tournée, ce serait cool de faire un post sur elle, non?
- Ouais.
- Moi j'ai un peu de mal à l'écrire, mais si tu veux on peut le faire ensemble.
- Je sais pas trop, je pense juste au concert à Bordeaux qui était fabuleux... Bon, là je suis un peu bourré."

Résultat, on se retrouve à quelques heures d'un concert à la Cigale et on n'a toujours rien écrit. Donc on se dit bon, je vais mettre ça en scène, ça va passionner les foules. Notez ce sens de l'ironie et de la distanciation, c'est d'un postmodernisme magistral. Mais peut-être que vous vous demandez qui est cette Mélanie dont on parlait plus haut? Ce serait une bonne question, j'approuve.


Mélanie, c'est Tender Forever. On pourrait vous dire qu'elle est de Bordeaux, que son premier album est sorti l'an dernier sur K Records, tout ce genre d'éléments biographiques fascinants que vous pourriez trouver ailleurs. Mais non. Parce que tout ça est complètement secondaire. La seule chose qui importe, c'est de se retrouver un soir de février dans la cave de l'Heretic et de voir Tender Forever sur scène. Une fille à fleur de peau, seule avec sa guitare, son ukulélé, son laptop et son clavier, qui fait l'un des concerts les plus humains et vibrants que j'ai pu voir. Voilà pourquoi on a du mal à en parler: face à un truc aussi intime et touchant, qu'est-ce qu'on peut écrire? C'est au-delà du concert, c'est un de ces moments de vie un peu plus intense que les autres. Et si vous voulez du cliché débile, oui, c'est le genre d'instants qu'on garde en soi et qui apportent quelque chose de plus. Vous n'êtes pas forcés de me croire, mais ce serait dommage.


Allez hop, les mp3s... Euh... "Cécile, tu peux uploader les morceaux, j'y arrive toujours pas?!"

Tender Forever - Then If I'm Weird I Want To Share

Tender Forever - Tender Forever
(et il y en avait déjà un il y a pas longtemps, cherchez bien...)

Et surtout, les concerts:

27 avril - La Cigale, Paris (avec Electrelane et Gomm, dans le cadre du festival Les Femmes s'en Mèlent)
28 avril - L'Astrolabe, Orléans
3 mai - La Vapeur, Dijon
4 mai - Ninkasi, Lyon
5 Mai - La Poudrière, Belfort

(Et puis y'a aussi myspace, parce qu'il y a quelqu'un dans le Top Friends qui a définitivement la classe.)

2 Comments:

Anonymous jeanne marie said...

que dire d'autre... le concert a l'hérétic était gigantissime (et meme si ça n'existe pas, c'est le mot qui convient le mieux!). découvrez la, elle est géniale et les clips faits maison sont énormes!
ps: dit cécile, elle viendra à notre Ladyfest? STP!

7:28 AM  
Blogger Cécile said...

Je ne trouve pas que Tom ait particulièrement la classe...
Par contre, il faut absolument écouter sur ce My Space la reprise de "Cover Come Pick Me Up" qui est un délice.

Et Primus, dis au stagiaire d'aller me chercher un café, ça prend pas 3h de faire des photocopies, bordel!

1:59 AM  

Post a Comment

<< Home