Friday, May 30, 2008

Le panda est une brute



Le panda, cet animal apparemment paisible et au dessus de tout soupçon, est en réalité une brute. Le panda se fighte comme un bâtard, il organise des matchs de catchs clandestins dans les zoos, matez le coup de boule du panda à 0:17 sur cette vidéo, l'animal projeté hors du ring, la violence, et dites-moi que vous ne trembleriez pas si vous croisiez un panda, disons un soir pluvieux de novembre dans un coupe-gorge à Bogota? Vous pouvez bien faire le malin, là, confortablement assis chez vous, en haut de la chaîne alimentaire, vous croire sans prédateur naturel. Eh bien non. Le panda. Même pas besoin d'en faire une phrase, juste "le panda", et vous devez trembler d'effroi après la vision stupéfiante de cette castagne d'ursidés.

"- Et si on peut même plus se fier à un pelucheux animal, que l'on croyait non-violent, fondamentalement antiraciste à en juger par son pelage mêlé de blanc et de noir, symbole de la défense de la nature par l'entremise du WWF, mais mais mais qu'est-ce qu'on devient, alors ?" me direz-vous, l'air désemparé.

WWF ? World Wildlife Fund, vous croyiez ? Que nenni ! World Wrestling Federation. Eh oui, il faut le savoir. Le panda est l'emblème d'une fédération de catch. Tandis que le catcheur, lui, est souvent sous le masque un individu au coeur tendre. Tout ceci n'a sans doute qu'un rapport assez lointain avec Win Won Wun, à ceci près que le groupe avance masqué, ou tout comme. Masqué comme le catcheur et méconnu comme le panda, mais en plus cool. Qui sont-ils ? D'où viennent-ils ? QUE sont-ils, même ? Les réponses ne sont pas nombreuses. Alors déjà qu'on écrit n'importe quoi sur les gens qui ont une solide biographie fourmillant d'anecdotes truculentes, qu'est-ce que vous voulez qu'on fasse, là ? On meuble. J'avais une théorie sur les éléphants, aussi, je sais pas si ça vous intéresse ? Non ? Bon, Win Won Wun, alors.

Est-ce de l'anti-folk ? De l'anti-anti-folk ? Quelque chose comme ça, en tout cas c'est lo-fi à mort et complètement DIY, enregistré avec les moyens du Nord (tiens, ça faisait longtemps que j'avais pas casé un jeu de mot aussi pourri). Tout ce qu’on sait, en gros, c’est que c’est bien.

Il y a donc deux moyens d'en savoir plus.
a) écouter ceci (et comment on a fait pour avoir les mp3s d'un groupe aussi mystérieux ? Ben on connaît trop de monde, c'est ouf.)

Win Won Wun - Call Me

Win Won Wun – Trip To Italy

b) aller les voir jouer samedi 31 mai au Caf&Diskaire, à Lille, avec les excellents Fante dont on vous parlait l'an dernier et qui ont enfin un vrai disque à vendre, même que vous pourrez l'acheter sur place. C'est quand même bien foutu, tout ça. (Sinon vous pouvez le commander via myspace ou par correspondance, les infos nécessaires sont .)



Voilà. Vous pouvez toujours faire des débats sans fin sur un clip de Justice, la vraie violence c'est les pandas, c'est tout.

5 Comments:

Blogger thefourohfive said...

Great site guys!


Oliver

www.thefourohfive.com

5:10 AM  
Anonymous Anonymous said...

c'est déjà cool de lire un blog cool qui parle de groupes cool, mais si en plus on peut se pisser dessus avec une vidéo de pandas alors même qu'on déprimait tranquillement en slip devant son PC, moi je dis, chapeau.

et je pense que si les allemands avaient eu des pandas divisionen en lieu et place de leurs panzer divisionen, les trains arriveraient à l'heure.

10:07 AM  
Anonymous les koalas sont gentils, eux... said...

juste pour dire que l'anonymous c'est moi

3:06 AM  
Blogger Cécile said...

http://www.guardian.co.uk/environment/gallery/2008/jun/03/wildlife.chinaearthquake?picture=334546261

4:55 AM  
Blogger Técilifé said...

quand même, la vidéo perdrait de son intensité physique sans les monologues métaphysiques de la commentatrice ("yiah qe fong na leleleleh. wôôôh. aaaaah." vers 01:02)

4:20 AM  

Post a Comment

<< Home