Tuesday, May 22, 2007

Surprise! You're alive!



Il n'aura échappé à personne que nos histoires de comité de rédaction étaient d'une fumisterie sans borne. La vie, les concerts et tout ce qui s'en suit sont beaucoup plus imprévisibles que ça. En quelques jours, on peut se retrouver étrangement bouleversé par un sentiment fragile et le goût d'une langue inconnue sur les lèvres. Et puis on se retrouve chez soi, étonné, incrédule, sans savoir distinguer ce qu'on a vécu de ce qu'on a rêvé. On cherche un truc à écouter, on ne sait pas vraiment quoi, un petit nuage pour les oreilles, quelque chose qui ne crèverait pas la bulle dans laquelle on a l'impression de flotter.

Heureusement, on a le premier album de Windmill qui traîne dans le coin, et c'est exactement ce qu'on a envie d'écouter à ce moment-là. Ce n'est pas tout à fait nouveau, si on a déjà donné ses oreilles à Mercury Rev, The Flaming Lips ou The Polyphonic Spree, on retrouvera des sonorités familières. Mais c'est une nouvelle histoire qui commence, et on a envie de s'y laisser entraîner.

Windmill - Tokyo Moon

Windmill - Asthmatic

Windmill - Tilting Trains


Windmill joue ce soir à Paris, au Divan du Monde. On annonce ça assez tardivement, bien sûr, mais la vie est pleine de surprise. Qui oserait s'en plaindre?

Pour les gens qui savent lire l'avenir, il y a d'autres dates prévues cet été:
- le 4 juillet à Rennes
- le 14 juillet au Rock Herk Festival (Belgique)
- le 11 août à Lille
- le 16 août à la Route du Rock (Saint-Malo)

(Cette liste me rappelle étrangement le nombre de gens chez qui j'ai pu dormir en allant voir des concerts. Et ce post me rappelle tellement quelqu'un qu'il n'est pas nécéssaire d'y ajouter une dédicace.)

5 Comments:

Anonymous lyle said...

Pas franchement convaincu par l'album...

11:54 AM  
Anonymous koala warrior said...

j'aime ta prose

2:28 PM  
Blogger Primus said...

J'aime ce qui m'inspire cette prose.
Merci Koala, je t'embrasse aussi.

12:35 PM  
Blogger michel said...

J'aime beaucoup, merci de la découverte.

3:05 AM  
Anonymous Anonymous said...

je ne comprend pas non plus
tu vois comme quoi tout n'est toujours pas si cohérent

6:46 PM  

Post a Comment

<< Home