Thursday, June 14, 2007

"Ca me fait bizarre de te voir dans mon lycée"



L'heure est grave. Enfin grave je sais pas, mais curieuse à coup sûr. En ce moment, figurez-vous, des centaines de milliers de lycéens passent le bac. "En quoi cela nous concerne-t-il", me demanderez-vous? Eh bien, de plusieurs manières (sinon je ne vous en parlerais pas bêtement).

D'abord, il est possible qu'une infime fraction de notre lectorat ô combien aimé soit constituée de lycéens, et je veux leur dire que nous pensons à eux. C'est faux, bien sûr, mais si ça peut fidéliser quelques jeunes lecteurs, c'est toujours ça de pris.

Et puis surtout, je lisais récemment dans le Monde (ça c'est pour notre clientèle de cadres supérieurs) que les sections musique comportaient cette année une nouveauté au programme:
Jimi Hendrix.


Jimi Hendrix?! WTF?!!! (pensons aussi aux anglophones). Ca ne vous fait pas réagir? Moi si, mais je ne sais pas du tout comment. Pour situer un peu mon émoi, revoyons ce document d'époque.


Ce jeune kid chevelu dans sa chambre il y a, euh... quelques années, c'est moi. Ne faites pas attention au désordre. C'est la pause de midi, je suis rentré chez moi pour manger en vitesse, puis je suis monté dans ma chambre pour écouter Hendrix, Led Zeppelin, Deep Purple ou les Who (je tiens d'ailleurs à signaler à l'enfoiré qui a toujours mon exemplaire de Tommy que je n'ai oublié ni son nom ni sa tête). Certes, le potentiel de rébellion des rééditions en CD était déjà considérablement amoindri (n'allez pas croire, c'était pas il y a SI longtemps que ça) mais néanmoins, j'écoutais Hendrix, All Along The Watchtower en boucle dix ou quinze fois, et j'arrivais à la bourre en cours d'histoire géo. Même pas pour faire rebelle, juste parce que j'étais trop rock'n'roll. Ouais.


Et puis voilà. En 2007, c'est le drame. Jimi Hendrix est au programme du bac. Je suis incrédule et éberlué. Que dois-je en conclure? Avais-je plusieurs années d'avance sur les programmes éducatifs? Ou bien ai-je été rattrapé par le système? Est-ce que tous ces moments passés à écouter Hendrix auraient du être comptabilisés non pas comme des retards mais comme des REVISIONS?! Ca me ferait bien chier. Surtout parce que je ne sais pas où retrouver madame Girard pour lui expliquer ça avec une certaine morgue revancharde.


Cela dit, ami lycéen, il n'est plus question aujourd'hui d'écouter du Hendrix institutionnel. Non non non. Tu dois trouver autre chose pour affirmer ta personnalité. Et tu tombes bien parce que je suis là, je suis passé par là, et je, je... enfin je sais, quoi. Ta gueule, petit con, je sais. Et c'est valable aussi pour les vieux cons. Il y a plein de petits groupes excitants qui réveillent une frénésie adolescente, parce que le principe de base guitare/batterie marchera toujours tant qu'il y aura des groupes qui mettront toute leur énergie à faire le plus de bruit possible en jouant à fond la caisse.

The Suicidal Birds, c'est ça. Deux danoises survoltées qui jouent comme si elles n'avaient rien à perdre, des riot girls après l'heure animées par une furie assez rare pour qu'on fasse attention à elles. Je n'en sais pas beaucoup plus, comme d'hab, mais à quoi bon écrire une bio inutile que j'aurais repompé après une recherche google? La musique se suffit à elle même. C'est rapide, brûlant, et ça fait sacrément du bien.


The Suicidal Birds - No Nada

The Suicidal Birds - Into The Black


Et puis tant qu'à faire, il y a des concerts:

14 juin, le Son'Art, Bordeaux

15 Juin, le Relax, Lille

3 août, Recyclart, Bruxelles

24 septembre, le Bataclan, Paris (avec les excellents ZZZ et les beaucoup moins excellents Alamo Race Track)


Tout ça n'a rien à voir avec Hendrix et c'est tant mieux. Il sera toujours tant d'écouter les morts quand vous serez vieux. En ce qui me concerne, j'espère rester un ado très longtemps. Et en plus je ne passe pas le bac cette année.

3 Comments:

Blogger Jules said...

C'est marrant, ta prof de musique avait le même nom que moi...

6:13 AM  
Blogger Barz said...

Tu n'as pas fait de spéciale dédicace à ceux qui ne sont ni lycéens, ni cadres sup, ni anglophone, ni vieux con, ni vieux tout court.

Je fais comment ? Je continue de vous écoulire ?

6:21 AM  
Blogger Barz said...

tiens, en passant, bon annif monsieur !

3:51 PM  

Post a Comment

<< Home