Thursday, July 26, 2007

Comme tu l’avais imaginé, mais en mieux


Photo : Cécile

C’était une de ces soirées qui commence de façon étrange et se finit sur un petit nuage. Tu es à New York depuis à peine une semaine, le fonctionnement du métro est encore assez obscur pour toi et ton appréciation approximative des distances t’a coûté de sérieuses ampoules aux pieds. Mais c’est vendredi soir et Clara Clara sont dans la ville alors tu pars à l’aventure.
D’abord, il a fallu trouver l’adresse de The Woodster qui étrangement ne figure même pas sur son MySpace. Après une petite ballade, de top friends en top friends, tu as fini par avoir cette adresse mystérieuse : 141 South 5th Street, Brooklyn.

Direction donc Williamsburg, le quartier coolos de Brooklyn, celui des Au Revoir Simone notamment. Mais les choses se compliquent, arrivé dans la fameuse rue, tu es au bord du Williamsburg Bridge, il n’y a absolument rien qui ressemble à une salle de concert et la rue est totalement déserte, personne pour t’indiquer le chemin… Ca s’annonce mal. Finalement, tu t’approches de ce qui ressemble à un vieil entrepôt et un mec passe dans un escalier. Voyant ton accoutrement d’indie kid, il s’approche et là tu sais que tu es au bon endroit, il t’ouvre la grille et tu arrives à The Woodster.
Il s’agit donc d’un très grand appartement occupé par plusieurs personnes qui organisent des concerts dans leur salon le week-end. Parfait. Hop, tu vas sur la terrasse et ça parle beaucoup français pour New York. Tu fais vite connaissance avec les Clara Clara qui sont des gens adorables et tu te rends compte que décidément l’indie world est tout petit et qu’il pourrait y avoir un ourchart.com version indie kids ou tout le monde est relié par des amis à l’autre bout de la planète.

L’appartement se remplit, tu ne connais que les Clara Clara qui t’avaient mis une grosse claque à The Do l’année dernière à Brighton et tu as hâte de les revoir. Mais c’est là qu’arrive la meilleure surprise : la première partie. Une jolie demoiselle française, Camille, ah non merde c’est déjà pris… Une jolie demoiselle, qui a pris le nom de Mina Tindle, s’installe seule avec sa guitare acoustique. Et là, c’est juste magique, tu retiens ton souffle, t’agrippes à tes converses, cette fille est juste fabuleuse. Toute timide et visiblement impressionnée d’être là, elle chante des petites chansons folk sucrées douces-amères avec une grâce infinie et tu ne peux pas t’empêcher de te dire que 10 ans plus tôt, c’était probablement une certaine Chan Marshall à sa place.

Mina Tindle – Clementine

Mina Tindle – Waiting for things

PS : Les Clara Clara était une fois de plus excellents, il faudra qu’on en parle plus longuement ici, en attendant, allez faire un tour sur leur espace.

3 Comments:

Anonymous jeannette said...

une ourchart Indiekids, pourquoi pas...
tu nous raménera aurevoir simone dans tes bagages dit, pour le ladyfest...? et puis aussi Mina et on fera un festival sur 2 semaines!

7:16 AM  
Blogger Cécile said...

Oula, je viens de me rendre compte que cette fille s'appelle en fait Pauline, ma blague pourrie ne marche même pas. C'est vraiment un blog d'amateur ici.
Pardon.

10:26 AM  
Anonymous Laurent said...

Salut Cécile,
Mina Tindle participe aussi au projet (??) "The Limes", le lien est sur sa page myspace, il s'agit de musiciens français et americains qui font de la musique ensemble, via internet notamment, et c'est vraiment très bien.
Voir la blogotheque pour plus d'infos.
A propos de la blogotheque, la "soirée à emporter" d'hier était vraiment pourrie, puisqu'il y avait beaucoup trop de monde, et le gentil physionomiste de la Flêche d'or ne faisait rentrer, disons, que ses connaissances...les pauvres inconnus sont restés sur le trottoir. Trop naze quoi.
Bizz bizz

2:04 AM  

Post a Comment

<< Home